bandeau_recherche.jpg

Compétences de base et Apprenance

Les compétences de base (référentiels et outils d’évaluation des compétences de base, Anne Vicher, ANLCI, février 2005, P7) sont actuellement identifiées comme suit :
 
  • Compétences langagières
  • Compétences mathématiques
  • Compétences cognitives
  • Les autres compétences appelées « compétences-clés » dans le monde du travail
 
De nombreuses personnes handicapées mentales ont eu une scolarité contrariée et beaucoup sont en situation d’illettrisme. Celle-ci nuit au développement de leur vie personnelle, sociale et professionnelle.
 
On parle d’illettrisme pour des personnes qui, après avoir été scolarisées en France, n’ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul, des compétences de base, pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante. Il s’agit pour elles de réapprendre, de renouer avec la culture de l’écrit, avec les formations de base (définition ANLCI- Agence Nationale de lutte contre l’illettrisme).
 
Les personnes en situation d’illettrisme ont souvent recours à des stratégies de contournement plus ou moins efficaces.  Elles ont un sentiment de honte, voire un déni de leurs difficultés, ce qui rend leur repérage difficile. L’entrée en formation peut être rejetée par peur du « scolaire »… De manière générale, les progrès sont souvent lents, par paliers d’apprentissage, avec un grand besoin de sécurisation et une autonomie limitée.
 

Objectifs généraux :

Développer les compétences de base des personnes en situation de handicap mental, en situation d’illettrisme, en leur permettant de retrouver le goût d’apprendre et une confiance en elle

Prérequis :

Aucun

Résultats attendus en termes de connaissances et de compétences :

En situation de groupe :
  • Réamorçage positif des apprentissages et progrès pour lire, écrire, compter, s’exprimer.
  • Meilleure connaissance de soi et autonomie : repérage de ses manières personnelles d’apprendre, nouveaux appuis pour s’approprier de nouvelles connaissances pas à pas et traverser la peur de l’échec.
  • Développement de sa capacité de concentration et de mémorisation.
  • Possibilité de (re)touver du sens à sa trajectoire et par rebond d’adopter une posture personnelle, sociale, professionnelle ou de formation, plus engagée, créative et coopérative

Programme :

  • Compétences langagières : compétences à l’utilisation de la langue pour accomplir des tâches déterminées : communication orale et écrite, traitement de l’information…
  • Compétences mathématiques : calcul des quantités et des grandeurs et résolution de problèmes sur ces notions
  • Compétences cognitives : maîtrise de l’espace et du temps, le raisonnement et les capacités d’organisation des connaissances et de mémorisation
  • Les autres compétences appelées « compétences-clés » dans le monde du travail : résolution de problèmes, organisation, coopération avec autrui, autonomie, utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Méthode(s) pédagogique(s) :

Approche sensible, ludique et coopérative de la pédagogie de l’apprenance, adaptée à un public spécifique.
  • Comprendre ce qui, dans le savoir, répond au désir de la personne
  • Instaurer un cadre bienveillant et coopératif où la posture du formateur et l’animation du groupe permet à chacun d’avancer à son rythme.
  • Alternance entre exercices liés au sensible (exercices de dynamisation des apprentissages issus des techniques théâtrales), et outils d’entraînement liés aux disciplines visées (lire, écrire, compter, mieux s’exprimer à l’oral, apprendre à apprendre) avec des supports didactisés très diversifiés.
 
Trois temps spécifiques dans chaque séance pédagogique :
  • temps dédié aux exercices de l’ordre du sensible favorisant de bonnes conditions d’apprentissage.
  • temps de travail commun : un axe, un thème qui rassemble tout le monde (ex : une lecture à voix haute, l’heure, l’addition…)
  • temps de travail différencié : dossiers proposés en fonction des niveaux différents, des avancées et objectifs de chacun.

Lieu :

Centre de Formation et de Recherche de l’Adapei des Pyrénées Atlantiques ou sur vos sites

Dates :

2019-05-22 10:00:00

Public visé :

Travailleurs d’ESAT

Nombre de participants :

7 stagiaires

Durée :

Préconisation : un atelier de 3h tous les 15 jours - Cycle de 9 à 12 ateliers

Intervenant(s) :

Mme Yaël Uzan-Holveck, formatrice langagière et ingénieure pédagogique (Approche sensible, ludique et corporelle de l’apprentissage) intervient à l’ADAPEI depuis juin 2015 sur des ateliers « Compétences de base et apprenance », en tant que formatrice de formateurs occasionnels et facilitatrice à la coopération pour professionnels de l’accompagnement. Par ailleurs, formatrice de formateurs à l’UPPA (dans le cadre du Diplôme de formation à la lutte contre l’illettrisme - DUFLI) et dans des associations

Coordonnées

Centre de formation et de recherche
1 avenue Copernic
64000 Pau

Tél. : 05 59 81 36 98
E-mail : formation@adapei64.fr

N°déclaration d'activité: 72 64 00972 64
SIRET: 775 638 737 00566

Localisation